les vies possibles.png

Le projet Les vies possibles de Stanley Février aborde la question de la détresse psychologique vécue par les artistes. Il interroge les signaux de détresse émis par ces derniers et leur difficile reconnaissance par le milieu des arts, la pression qu’exerce ce dernier et l’absence cumulée de réponses auxquelles de nombreux artistes font face. Nommée Cabine SOS et installée dans divers lieux en lien avec le monde des arts, cette œuvre interactive vise à recueillir et diffuser les témoignages de personnes ayant vécues des situations d’angoisse et de détresse. Veuillez laisser votre message.